Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog pour Salah Hamouri

Droits au coeur

20 Décembre 2008 , Rédigé par E.B. Publié dans #Actualité sur Salah Hamouri

Au cœur d’un lieu atypique, un foyer, au sens chaleureux du terme, de défense des Droits de l’homme, le CCO de Villeurbanne*, c’est tenu une soirée de soutien à Salah Hamouri. Une centaine de personnes ont répondu à l’invitation du « collectif 69 pour le peuple Palestinien » qui avait invité pour l’occasion Jean-Claude Lefort, animateur actif du Comité National de Soutien à Salah Hamouri. Un succès pour cette soirée laissant augurer le développement d’un comité de soutien local fort.

Soutien Salah Hamouri - Foule - Public
Défendre la libération de ce jeune franco palestinien dans un lieu d’expression pour les Droits de l’homme, cela sonne comme une évidence. Et pourtant… Son « jugement » par un Tribunal Militaire, son maintien en détention sans preuve, l’absence de faits délictueux à son encontre, bref la violation flagrante de ses Droits Universels inséparables de la personne humaine et de la 4e convention de Genève, n’ont toujours pas  entraîné un éveil médiatique, ni déclenché une action du gouvernement français pour exiger la libération de ce concitoyen.

La mission d’information des média n’est-elle pas censée participer au plein exercice de cette Déclaration des Droits Humains ? Le gouvernement français, son Secrétariat aux Droits de l’Homme, ne sont-ils pas des représentants de la patrie berceau des Droits de l’Homme ? Les conventions de Genève, en particulier la 4e ne sont-elle pas applicable en tout point de la planète ?

L’article 8 de la DUDH** stipule : «Toute personne a droit à un recours effectif devant les juridictions nationales compétentes contre les actes violant les droits fondamentaux qui lui sont reconnus par la constitution ou par la loi». Or, il n’existe pas de possibilité d’appel dans les Tribunaux Militaires Israéliens. Salah n’a donc pas cette possibilité de faire appel.

Et que penser de la déclaration du Ministre des affaires étrangères, Bernard Kouchner, lorsqu’il affirme « l’homme a avoué les exactions qu’on lui reconnaît… », quand on sait que ladite accusation porte principalement sur son éventuelle appartenance à une association liée à un Parti Politique Palestinien ? Sur ce point, l’article 18 de la DUDH reconnaît à toute personne le droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ! Avons-nous le même dictionnaire de langue française. Les mots ont-ils encore un sens ?

Soutien Salah Hamouri - Jean-Claude lefort et Jérôme FaynelSalah n’est pas un cas isolé en Israël. Près de 11000 prisonniers palestiniens sont détenus par Israël sans avoir eu accès à un procès équitable et en violation du Droits international. Amnesty International, ONG né en 1961 d’un appel pour une amnistie de « prisonniers oubliés », défini comme prisonnier politique : «  toute personne détenue ou restreinte dans sa liberté du fait de ses convictions politiques ou religieuses ou pour toutes autres raisons de conscience… ...ou de sa nationalité, de sa situation économique, de sa naissance ou de toutes autres situations - et qui n'a pas usé de violence ni incité à la violence ou à la haine ». Sans jugements équitables et bien souvent sans preuve d’un quelconque acte de violence, 11000 palestiniens sont détenus par Israël. N’ayons pas peur des mots, ces Palestinien sont des prisonniers politiques.

La question des Droits est au coeur des motivations de celles ceux qui se lèvent pour demander la libération de notre compatriote. Le déni dont il est victime de la part des autorités françaises, cette politique du deux poids deux mesures, peut et doit être aujourd’hui combattu par la mobilisation du plus grand nombre. Manifester sa solidarité, en parler autour de soi, sortir de l’indifférence médiatique. Ensemble, comme l'on décidé jeudi soir au CCO de Villeurbanne ces habitants de la région Lyonnaise, Libérons Salah hamouri.



* Le CCO de Villeurbanne est un centre culturel ou vit, s’exprime, le soutien aux mouvements de libération et de solidarité de par le monde. Les information du CCO et de ses activités sur :
http://www.cco-villeurbanne.org/

** Déclration Universelle des Droits de l'Homme (Pour accéder au texte intégral adopté le 10 décembre 1948 cliquez)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article