Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog pour Salah Hamouri

Salah a-t-il plaidé coupable ?

19 Novembre 2009 , Rédigé par E.B. Publié dans #Actualité sur Salah Hamouri

Une question revient fréquemment : « Pourquoi a-t-il plaidé coupable ? Premièrement, Salah n’a pas plaidé coupable mais a été contraint d’accepter un « plea bargain ». C’est à dire une « offre » faite par le procureur.

Après trois années de détention sans jugement et sans intervention de la France pour obtenir sa libération, le Ministre des  Affaires Etrangères  Bernard Kouchner, a demandé un jugement rapide. Dès le lendemain de cette demande, le procureur du tribunal militaire, a téléphoné l’avocate de Salah Hamouri pour proposer le marché suivant : s’il plaide coupable, nous le jugerons immédiatement et il sera condamné à 7 ans de prison. S’il refuse, il sera jugé en temps voulu et il sera condamné à une peine de 14 ans ».
Sur ce point rappelons que les Tribunaux Militaires prononcent toujours les condamnations demandées par le Procureur. Face à cette certitude d’être condamné très lourdement en cas de refus d’accepter le plaider coupable, et compte tenu du fait qu’il n’était pas clairement soutenu par la France, Salah, sur les conseils de son avocate à accepter ce marchandage judiciaire.

 

Deuxièmement,  certains commentaire affirme que Salah a été jugé par la justice d’un pays démocratique. Faux, il a été jugé par un tribunal militaire d’une puissance occupante. Sur ce point, le droit international est clair. Les tribunaux militaires d’une puissance occupante ne peuvent pas juger des personnes du pays ou de la région occupée.

 

Troisièmement. Lors de ce procès, aucune preuve et aucun témoin n’ont été présenté par l’accusation.

 Enfin, pour avoir un aperçu d’ensemble de ce cas, vous pouvez écouter dans la vidéo ci-dessous les propos de Stéphane Hessel, Ambassadeur de France qui, le 16 octobre 2008, s'exprime au Sénat lors du lancement officiel du Comité National de Soutien pour la libération de Salah Hamouri. A ces côtés, Monique Cerisier-ben Guiga Sénatrice, Daniel Voguet Avocat à la cour de Paris, Hind Khoury Déléguée Générale de Palestine en France et Jean-Claude Lefort Député Honoraire.

.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

lulu 20/09/2010 10:54



De toute évidence la justice parfois est aveugle, ou tout simplement regarde dans un seul sens (a droite) Le fait que ce jeune francopalestinien aie tombé dans le piege d'une sale proposition et
qu'il aie plaidé "coupable", montre une fois de plus comment la démocracie dans ce pays devient "démocra'ture". Je demande la libération de Salah.



jack Maillard 21/11/2009 15:55



C’est grâce à François Cluzet sur France 2 que j’ai eu connaissance de l’existence d’une anomalie concernant un Humain nommé Salah
Hamouri dont je n’avais jamais entendu parlé ou, au moins, au sort duquel je ne m’étais jamais intéressé…., il y a tellement d’abominations et de désinformations qui circulent !


 


Puis c’est grâce au journal Internet  « le post » que j’ai appris le sort qui
lui est réservé. J’aimerais connaître toutes les charges qui pèsent contre lui car il est impensable que les seules charges soient son prosélytisme de libération et son passage en voiture devant
la maison d’un rabbin !


 


Si le passage devant la maison du rabbin est le motif allégué, le choix gouvernemental français de ne pas exiger sa libération n’est
pas acceptable.


 


Avec d’autres affaires extrêmement graves comme la couverture de réseaux pédophiles par les plus hautes instances de l’Etat, ainsi que
tous les réseaux d’objétisation et de maltraitances humaines, nous sommes bien obligés de constater la croissance exponentielle de l’INACCEPTABLE.


 


Si nos remarques et nos doléances de simples citoyens ne sont plus prises en compte par nos gouvernants successifs, sans qu’il ne soit
question de politique politicienne de droite ou de gauche, il nous faut opter pour des solutions plus efficaces…, et tout simplement réalistes !


 


Voilà pourquoi, devant les accumulations de l’inacceptable, je me mets à la disposition de toute entité qui poursuivrait le même
objectif, à condition qu’elle oeuvre de façon légale, SANS VIOLENCE !


 


La SEULE façon NON VIOLENTE et EFFICACE que je connaisse est la démocratie qui met au pouvoir les modes opératoires qui lui
conviennent. Pour cette PRIMORDIALE raison, je suis prêt à m’engager à mettre mes savoirs et compétences au service de la Liberté et de la Dignité des Etres Humains décidés à mettre CONCRETEMENT
en place les Lois d’un véritable humanisme.


 


Je vous choisis, comité de soutien de Salah Hamouri, comme relais de ma décision, pour la constitution d’une force politique qui
libère l’humanité de l’oppression dans laquelle elle s’est engagée. Peut-être le destin de Salah est-il simplement celui-là : libérer l’humanité.


 


Pour que les choses soient bien claires, je n’ai personnellement aucune ambition de pouvoir quel qu’il soit, aucun désir de domination
quelle qu’elle soit…, ce qui est naturel pour un prosélyte de la Liberté. Je ne souhaite être disponible que comme un « outil » de la Liberté et de la Dignité de CHAQUE Etre
Humain.


 


S’il est des choses que je déteste, ce sont


-        
les dogmes qui empêchent toujours le progrès d’avancer,


-        
ainsi que le pessimisme qui est une des formes de la paresse ou de la lâcheté et qui s’exprime par l’inaction, car c’est l’inaction qui met au pouvoir
l’oppression !


 


Vive donc la libération de Salah et vivement de bonnes nouvelles…, que nous construirons ensemble autant que de besoin…, dans l’esprit
de la nécessité de progrès permanent souhaité par Salah.


 


Avec ma sincère amitié


 


Jack Maillard