Lundi 29 décembre 1 29 /12 /Déc 22:11
Soldat Israéliens Territoires Palestinien À entendre les journalistes, c'est le Hamas qui a rompu unilatéralement la trêve ! Les bombardements, la guerre menée par Israël sont des représailles, etc. Bref, si cette «offensive»* est un drame, il conviendrait de reconnaître que ces palestiniens qui ne sont pas parvenus à se débarrasser du Hamas en sont responsables.

C'est «l'objectivité» médiatique et l'inaction du gouvernement Français qui m'ont conduit à ouvrir ce blog dédié à Salah Hamouri et son injuste emprisonnement. Les média, dans leur grande majorité, ignore cet otage Franco-Palestinien. Aujourd'hui, on ne peut pas leur reprocher un manque d'objectivité par silence. De Gaza, les média en parlent, mais pour autant, il me semble que diverses informations sont inexistantes. À croire que les journalistes ont la mémoire courte et ne vérifient pas leurs informations !

Comment oublier le fait que le Hamas, deux jours avant la fin de la trêve, a proposé la poursuite de la trêve en échange de la levée du Blocus ? N’était-ce pas là une opportunité pour éviter la guerre à laquelle le gouvernement Israélien n’a donné aucune suite ?

De plus, la reprise des tirs de roquettes, certes répréhensibles, à été la conséquence directe, non seulement du blocus mais d’une attaque menée par Israël. En effet, début novembre, le gouvernement israélien a mené une série d’attaques militaires qui ont coûté la vie à six Palestiniens. Cet acte de guerre a provoqué une pluie de missiles Qassam sur la tête des habitants de Sdérot et d’autres localités proches de la frontière de Gaza.
Ensuite, chaque fois que la situation semblait se calmer, de nouveaux Palestiniens ont été tués par l’armée, chacun de ces assassinats provoquants de nouvelles salves de missiles.
Au vue de ces faits objectifs, ne peut-on pensé qu’Israël porte une responsabilité dans la rupture de la trêve ?

Et maintenant ce gouvernement israélien utilise la rupture de la trêve comme prétexte pour cette nouvelle offensive militaire. Une offensive qui coûte la vie à des centaines de civils, et qui n’atteindra aucun de ses buts déclarés – surtout pas celui de rendre le calme aux habitants des zones frontières.

Moi qui pensait que l’objectivité, terme cher dans le milieu médiatique, c’était d’abord rapporter les faits et rien que les faits…

Des signes avant-coureurs

Autre question qui ne cesse de me tarauder, cette offensive est-elle une suite aux tirs de roquettes ou a-t-elle été prémédité avant cette escalade de violence ? Une chose est sûre, avant même la fin de la trêve, des signes graves auraient du alerter la communauté internationale sur une possible escalade de violence :

- L’interdiction, le 15 décembre d’entrée sur le territoire israélien et les territoires palestiniens faite à Richard Falk, envoyé spécial de l’ONU pour les Droits de l’Homme dans les Territoires palestiniens

- De novembre à décembre, la campagne électorale israélienne avait vu la montée en puissance des « durs » en particulier au sein du Likoud et de Kadima (parti actuellement au pouvoir). Ce qui laissait craindre une fin de campagne électorale au son du canon

- Le 27 novembre, L’ONU alertait sur la situation en Palestine occupée. Dans un texte d’une vingtaine de pages remis au secrétaire général des Nations unies, Richard Falk note d’emblée que, « dans les territoires palestiniens occupés par Israël en 1967, les directives de l’ONU relatives au respect des droits reconnus par la loi ont été systématiquement ignorées ». À partir d’une enquête menée sur le terrain au premier semestre 2008, il constate une aggravation de la situation, clairement imputée à Israël.

- En décembre, avec la poursuite du blocus de Gaza, des provocations de l’extrême droite israélienne contre les civils et des négociations de paix en panne.  Les Palestiniens ont été les oubliés du soixantième anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Victimes d’une violence institutionnelle - ils sont soumis aux lois répressives de l’occupant israélien - et d’une violence structurelle - la spoliation de leurs terres (colonisation de la Cisjordanie) et de leurs biens immobiliers. Les habitants de Cisjordanie et de Gaza voient l’année 2008 se terminer sans que le processus de paix ait un tant soit peu progressé.



* En langage médiatique, ce mot « offensive » est préférable au mot guerre dont la connotation est jugée trop péjorative lorsque la partie qui mène ladite offensive est considérée comme démocrate et donc juste.

** LES ATTAQUES CONTRE GAZA EN NOVEMBRE (LISTE NON EXHAUSTIVE)

4/5 novembre
Prétextant la découverte d’un tunnel dans la bande de Gaza à 250 mètres de la frontière israélienne « destiné à enlever des soldats », l’armée israélienne a lancé une opération militaire dans la nuit de mardi 4 novembre à mercredi 5 novembre 2008 durant laquelle un combattant du Hamas a été tué et quatre autres militants de son parti ont été blessés. Ce groupe de Palestiniens se trouvait dans la maison ciblée par l’armée israélienne et sous laquelle le tunnel avait été creusé.
Au cours de cette même soirée, deux raids aériens ont provoqué la mort de cinq Palestiniens dans le même secteur près des localités de Dir Al-Balah et El-Bureij.
5 novembre
La réaction palestinienne ne s’est pas fait attendre, dans la matinée de mercredi, plus de 50 roquettes ont été tirées sur le sud d’Israël sans toutefois provoquer de victimes.
17 Novembre
Le regain de violences à Gaza (hier encore quatre Palestiniens ont été tués dans une frappe aérienne israélienne) et la question des colonies qui gangrène le processus de paix seront au coeur de la rencontre programmée aujourd’hui entre Mahmoud Abbas et Ehoud Olmert. La semaine dernière à Paris, le Premier Ministre Palestinien, Salem Fayyad, avait tiré la sonnette d’alarme. « Le principe de la paix entre Israéliens et Palestiniens basée sur deux États dans la Palestine mandataire est aujourd’hui menacé en raison de la colonisation israélienne. » Le message a été délivré par Salem Fayyad lors de ses rencontres avec François Fillon et Bernard Kouchner.




Par E.B. - Publié dans : Media
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Syndication

  • Flux RSS des articles

Recherche

overblog

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Présentation

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés